Soft skills : un must pour les développeurs !

Soft skills : un must pour les développeurs !

Ces derniers jours, on entend beaucoup parler des soft skills dans plusieurs secteurs d’activités, en particulier l’IT. Pour un développeur, ces « compétences comportementales » prennent de plus en plus de l’importance. Par conséquent, les RH s’appuient désormais sur les soft skills dans le processus de recrutement.

Que sont les softs skills ?

En effet, les soft skills sont assimilées à des « compétences humaines ». Pourtant, les établissements universitaires négligent souvent ces compétences au profit des compétences techniques.

Pour un développeur, les soft skills présentent des qualités humaines très demandées sur le marché. Ce sont des qualités qui intéressent désormais les recruteurs sur le marché de l’emploi de l’IT.  C’est vrai que les compétences techniques demeurent importantes. Pourtant, pour un même niveau d’expérience, ces compétences techniques sont généralement très semblables chez les développeurs. Les soft skills deviennent donc un élément de différenciation de grande utilité lors d’un recrutement.

Les soft skills : des qualités humaines au cœur de l’IT 

Les qualités propres à l’être humain font maintenant partie des critères décisifs du recrutement en IT. Si les entreprises s’intéressent à ces qualités, c’est parce que le capital humain est le premier atout des sociétés du monde des affaires en pleine expansion.

 Les softs skills présentent donc un « package » de qualités indispensables pour les entreprises. L’adaptabilité, la communication, la créativité, l’intelligence émotionnelle et la gestion des équipes présentent aujourd’hui des qualités humaines nécessaires pour un développeur afin de réussir son insertion professionnelle.

L’adaptabilité

Dans un monde où tout évolue et se transforme sans cesse, savoir s’adapter est crucial. Les affaires, les technologies et les méthodes changent en permanence. D’ailleurs, le travail et les missions d’un développeur évoluent et se transforment alors à leur tour. La faculté de s’adapter dans un contexte d’innovation permanente permet donc au développeur de contribuer efficacement au succès de son entreprise.

adaptabilité : l'un des soft skills importants dans un monde qui change sans cesse
L’adaptabilité : l’un des soft skills les plus importants dans un monde qui évolue sans cesse

Par conséquent, il est tout à fait légitime que les recruteurs souhaitent avoir une idée sur l’adaptabilité d’un développeur. C’est la raison pour laquelle les recruteurs, lors des entretiens, posent au candidat des questions sur les technologies qu’il souhaite apprendre, ou les raisons de sa passion pour la programmation.

Ces entretiens qui cherchent à en savoir plus sur la personnalité d’un candidat, ne sont pas l’étape de recrutement que la majorité des développeurs préfèrent. Pourtant, il est nécessaire de comprendre l’utilité de tant de questions. En réalité, l’adaptabilité parmi les autres compétences humaines requises que l’on verra dans la suite cet article, est une compétence nécessaire afin que le développeur prouve qu’il est capable d’évoluer et d’assumer les missions qui lui sont confiées. Le seul côté technique n’étant plus vraiment mis en valeur par les recruteurs.

Communication

La communication présente aussi un atout de grande utilité pour un développeur. En effet, les relations humaines sont au cœur du business. Du coup, la communication peut contribuer énormément au succès des affaires.

Un développeur qui a le sens de la communication sait passer ses messages. Il peut établir des rapports sains et équilibrés avec les autres. La communication permet au développeur de bien faire passer ses messages et réussir à se faire comprendre des autres. Ainsi, un bon communicateur peut empêcher les conflits et éviter les malentendus. C’est donc l’un des soft skills les plus recherchés.

Afin de gérer les changements, convaincre et savoir négocier, un développeur devrait avoir cette qualité humaine. De surcroît, Il est nécessaire de savoir écouter les autres. La capacité de comprendre son interlocuteur et le convaincre font gagner des marchés aux entreprises. Ce sont désormais des compétences comportementales nécessaires pour fidéliser la clientèle, convaincre des prospects et réussir sa tâche.

Créativité

La créativité est effectivement une compétence humaine dont les entreprises dans le monde de l’IT ont besoin. D’une façon générale, les développeurs créatifs et innovants aident leurs entreprises à rester dans la course. Dans un environnement très concurrentiel, il est indéniable que faire preuve de créativité permet de réussir. Cette qualité humaine aide les développeurs à optimiser leurs tâches et à résoudre les problèmes efficacement.

créativité : l'un des soft skills nécessaires pour faire la concurrence
La créativité : l’un des soft skills nécessaires aux entreprises pour rester dans la course

Du coup, on constate aujourd’hui un succès énorme des entreprises qui ont gagné le défi de la créativité dans le monde de l’IT. Par contre, les sociétés ayant connu une stagnation de l’innovation ont vu leurs parts de marché diminuer. Être une force de proposition et d’innovation dans sa société permet donc au développeur une insertion durable et réussie.

Les soft skills : un moteur du succès

Il est donc indéniable que le développeur doit avoir des soft skills pour contribuer au succès de son entreprise. Ces compétences de vie présentent aujourd’hui une clé importante dans le monde de l’IT. Elles permettent notamment de prendre les bonnes décisions, améliorer les performances et s’adapter aux contextes en changement.

ESN : Pourquoi le recours aux soft skills s’impose ?

Les ESN/SSII sont des entreprises où le capital humain est la clé majeure du succès. En outre, ces entreprises s’appuient énormément sur le processus de recrutement pour garantir leur succès. Il est à noter que des difficultés ou des échecs du recrutement signifient des pertes non compensées pour les ESN. Pour ces sociétés qui ciblent les jeunes diplômés, les soft skills présentent donc un axe délicat du recrutement.

 D’après une étude du forum économique mondial, 35% des métiers considérés « importants » aujourd’hui vont disparaître au bout de cinq années. Cela est essentiellement une conséquence inévitable d’un monde où le changement est la seule constante. Du coup, les soft skills sont les compétences qui comptent sur le long terme. En d’autres termes, les soft skills d’aujourd’hui, sont les « hard skills » du futur.

Les soft skills : nouvel enjeu du marché

En effet, l’extinction de plusieurs métiers caractérise cette période où les robots et l’intelligence artificielle commencent à dominer. Pour plusieurs tâches, les entreprises n’auront pas besoin des humains. D’ores et déjà, les nouvelles technologies sont en train de bouleverser notre façon de voir et faire les choses. Par contre, les qualités humaines demeurent irremplaçables par les robots.

les soft skills sont le nouvel enjeu du marché de l'emploi
Les soft skills : un nouvel enjeu du marché de l’emploi

Face au développement de l’intelligence artificielle, les « compétences de vie » restent indispensables. Les compétences comportementales constituent en effet un allié et non ennemi de la révolution technologique.

Contrairement aux tâches techniques, l’innovation, la créativité et l’empathie restent des particularités humaines. Cela explique l’intérêt grandissant pour ces soft skills lors des recrutements. D’une façon générale, Les ESN souhaitent anticiper le changement et s’adapter aux nouveaux contextes. Du coup, elles ne peuvent pas négliger l’importance des soft skills dans le marché de l’emploi aujourd’hui.

Les soft skills : un allié du développement technologique

Selon Deloitte Access Economics, deux tiers de tous les jobs en Australie seront basés sur les soft skills en 2030. En effet, la digitalisation et la robotisation font disparaître des métiers et remplacer les compétences techniques. Par contre, en ce qui concerne les qualités humaines, les choses sont différentes. Ces qualités sont encore inaccessibles aux robots. Le développement de l’IA est d’une façon générale assez limité dans le domaine des soft skills.

Gerd Leonhard, un « futuriste » qui s’est spécialisé dans le sujet Technologie/Humanité adopte d’une façon générale cette idée. Il affirme que « la fin de la routine ne signifie pas la fin des métiers. Elle signifie tout simplement la fin de la routine »

Accompagner la révolution digitale grâce aux soft skills

Afin d’accompagner la révolution digitale au lieu de la craindre, les ESN se basent davantage sur les compétences comportementales. D’ailleurs, durant les entretiens RH, les soft skills font désormais la différence entre les candidats. Ces sociétés qui évoluent dans le secteur de l’IT s’intéressent donc à recruter des employés ayant une maîtrise des soft skills. Les jeunes développeurs que ces entreprises ciblent ont alors la responsabilité de saisir l’importance des compétences humaines.

Sintegra Consulting : un intérêt particulier pour les soft skills

Dans ce contexte particulier pour les ESN, Sintegra Consulting associe effectivement un intérêt grandissant aux soft skills. En prenant en considération les compétences humaines des candidats, Sintegra aide les ESN à optimiser le processus de recrutement. Les experts de ce cabinet de recrutement n’ignorent pas l’importance des soft skills. En effet, ces compétences de vie constituent un élément intrinsèque à la procédure de recrutement pour Sintegra.

Sintegra Consulting : un cabinet de recrutement qui valorise les soft skills
Sintegra Consulting : un cabinet de recrutement qui valorise les soft skills

Durant les campagnes de recrutement, Sintegra vise à créer une interaction entre ESN et candidats. A travers les tests et les entretiens, l’équipe de Sintegra met les soft skills au cœur du processus de recrutement. Après la sélection des candidats adéquats aux besoins des ESN, Sintegra leur fournit un coaching de haut niveau. Cet accompagnement individuel personnalisé vise alors à développer les qualités humaines des candidats.

Des campagnes de recrutement Sintegra qui valorisent les soft skills

C’est vrai que ces qualités s’acquièrent sur de longues périodes. Pourtant, quand le potentiel existe, leur développement n’est pas difficile. Sintegra, en ciblant les candidats dont le potentiel en soft skills est prometteur, vise à améliorer ces compétences et les enrichir. Le coaching personnalisé des candidats les aide donc à réussir leurs entretiens chez les ESN. L’équipe de Sintegra aide ces jeunes talents à mieux mettre en avant leurs qualités humaines.

C’est une procédure bénéfique aux jeunes développeurs et aux ESN. Grâce à ce coaching, les candidats améliorent leurs compétences comportementales. En outre, les ESN arrivent à saisir le potentiel prometteur et les qualités humaines des candidats sélectionnés. Ces entreprises n’ont qu’à compter sur Sintegra Consulting pour retrouver des profils juniors riches en compétences techniques et humaines.

Sintegra : les soft skills au coeur de la rencontre entre ESN/candidats

L’environnement économique et le marché favorisent aujourd’hui les soft skills chez les développeurs de l’IT. Cela entraîne une procédure de recrutement assez compliquée pour les ESN. Ces entreprises devraient rencontrer des profils techniquement adéquats à leurs besoins. Pourtant, cela n’est pas suffisant. Elles se trouvent dans l’obligation de cibler des jeunes développeurs ayant d’excellentes qualités humaines.

Savoir recruter des développeurs motivés, créatifs et qui ont le sens de la communication est la clé du succès de Sintegra. Pour Sintegra, leader dans son domaine, savoir recruter des développeurs doués et innovants n’est pas un secret. C’est le fruit d’une expertise et de tout un savoir faire consacrés au recrutement des jeunes développeurs. Les campagnes de recrutement Sintegra assurent la rencontre entre ces développeurs et les ESN.

Leave a Reply